Systèmes à base d’émulseur

Ces systèmes de protection diffusent de la mousse issue de mélange eau/émulseur ou eau/produit mouillant. L’utilisation de ces additifs augmente l’efficacité sur des feux de classe A ou de liquides inflammables.

Comment ça fonctionne?

Une mousse se caractérise entre autres par son foisonnement qui est le rapport entre le volume de mousse produit et celui de la solution moussante utilisée (pré-mélange).

Les installations fixes d’extinction automatique à mousse sont de trois types, en fonction du foisonnement de la mousse :

  • Bas foisonnement (inférieur à 20) : Ces mousses peuvent être projetées par des micro-générateurs, des buses spéciales, ou encore des canons à des portées élevées.
  • Moyen foisonnement (fonctionnement compris entre 20 et 200) : Ces mousses peuvent être projetées par des lances jusqu’à environ 10 mètres ou par des générateurs dans des cuvettes de rétention.
  • Haut foisonnement (supérieur à 200) : Cette mousse, très aérée et contenant peu d’eau, peut être déversée au moyen de générateurs.

Actions sur le feu :

La performance d’un système d’extinction à mousse repose sur la combinaison de plusieurs modes d’action :

  • Capacité de la mousse à étouffer le feu en isolant le combustible de l’air.
  • Effet de refroidissement plus ou moins important suivant sa nature.

Dans quels cas l’utiliser ?

En fonction de votre site, nos équipes définissent le foisonnement le mieux adapté :

  • Mousse bas foisonnement : dépôts d’hydrocarbures, alcools, solvants, processus industriels et chimiques, bacs de rétention, fosses.
  • Mousse moyen foisonnement : dépôts d’hydrocarbures, alcools, solvants, processus industriels et chimiques, stockages pneumatiques (chimiques, d’aérosols, d’alcools, phytosanitaires, pharmaceutiques et industriels).
  • Mousse haut foisonnement : entrepôts de stockages pneumatiques (chimiques, d’aérosols, d’alcools, phytosanitaires, pharmaceutiques et industriels), caves, galeries de câbles, unités de fabrication comptant des produits inflammables.